© 2016 par KSD EXPERTISES & CONSEILS SAS

NOUS SUIVRE :

  • w-facebook
  • Twitter Clean

Expertises Malfaçons, Litiges, Conformités

L'Expert intervient dans la sauvegarde de vos intérêts suite à des travaux effectués pour votre habitation ou pour des collectifs.

En effet, trop nombreuses sont les malfaçons affectant les ouvrages neufs ou en réhabilitation (rénovation) et de trop nombreuses non conformités subsistent.

Le manque de formation des professionnels, les entreprises transmises dans la famille avec des savoirs et normes qui ne sont plus du tout à jour, les entrepreneurs qui s'improvisent dans un corps de métier qu'ils ne maîtrisent pas, ...les malfaçons sont de plus en plus nombreuses et c'est le client final qui en pâtit toujours.

Nos Experts interviennent pour vous afin de faire corriger les malfaçons ou vous aider à vous faire indemniser pour la reprise des désordres apparents. Si vous pensez que ce que vous observez est curieux, non professionnel, brouillon ou encore que votre interlocuteur vous "balade", n'hésitez pas à nous contacter car l'étude et le devis sont gratuits.

Exemple de pathologies courantes :

*l'isolation themique par l'extérieur (ITE):

Méconnaissance des techniques de collage, de jointoiement, de plan de chevillage

*l'isolation thermique par l'intérieur (ITI):

Epaisseurs d'isolants insuffisantes, isolant mal posé (pare-vapeur inversé),etc...

*revêtements de sols:

Méconnaissance des épaisseurs et qualités de colles carrelages (locaux neufs ou rénovation, type de passages, types de sols avec chauffage ou non, etc...), non respect de la stabilité hygrométrique du bois pour la pose de parquets,etc...

*douches et éléments sanitaires:

Mauvais raccordements, pentes non respectées, éléments de construction non hydrofuges,etc...

*charpente / couverture:

Types de bois et humidité, éléments déformés, descente de charges non respectées, recouvrement de tuiles insuffisants, nombre de tuiles d'aération (chattières) insuffisants voire inexistants (condensation des plafonds)

*fondations et maçonnerie:

99% des fondations des maisons particulières font l'objet d'une grave erreur d'exécution conduisant à de multiples désordres structurels soit l'appartition de fissures plus ou moins développées. Les erreurs complémentaires sont: insuffisance de profondeur pour hors gel, pas de prise en compte du RGA (retrait - gonflement des argiles) menant au tassement différentiel des fondations(étude de sol non exécutée par économie) mauvaise exécution des chaînages périphériques ou sous dimensionnement des aciers, etc...

Exemple d'une construction de mur de soutien de terre sans attache à la maçonnerie principale. Il aurait fallu solidariser les éléments entre eux en maçonnant le tout en une seule pièce avec agglomérés blocs à bancher (coffrants et coulés), en respectant les chaînages verticaux et horizontaux !

Exemple d'une malfaçon courante et extrêmement lourde de conséquence pour la performance énergétique du bâtiment: des écarts significatifs de l'ordre de plusieurs centimètres entre les isolants, de la mousse polyuréthane, de la colle ou de l'enduit entre les panneaux. Ces erreurs d'exécution conduiront à des ponts thermiques (chaleur en déperdition sur façade) ainsi qu'à une fissuration au droit de ces jonction dans la trame de l'enduit de façade.

Exemple d'une malfaçon récurrente sur des chantiers de construction avec une preuve flagrante des méconnaissances sur les bases de l'exécution des fondations. A ce stade, les travaux doivent stopper ou c'est la catastrophe !

Ici, les clichés parlent d'eux même: une méconnaissance totale des techniques de construction maçonnées : harpage (croisement des agglomérés), poutrelles précontraintes qui n'ont rien à faire là,... faîtes stopper les travaux !

Malfaçon extrêmement courante sur chantiers neufs et rénovations: colle à carrelage non adaptée au support, trop peu de colle, absence de double encollage en dépit des normes DTU, temps d'ouverture de colle trop long (colle sèche avant la pose du carreau),...